Présentation du LPHI

 

Le mot de la Direction

 

 

Mettant l’accent sur l’étude des processus infectieux, les chercheurs du LPHI étudient les interactions hôte-pathogène. Les pathogènes étudiés vont des parasites (Plasmodium, Toxoplasma) aux bactéries (Mycobacterium, Staphylococcus, Salmonella) en passant par les virus (biogenèse de particules virales et défenses antivirales). Ces pathogènes sont étudiés dans le cadre de leurs interactions avec leurs hôtes mammifères, mais le modèle zebrafish prend une part de plus en plus importante pour comprendre les processus physiologiques, cellulaires et moléculaires mis en jeux dans la lutte contre les infections.

La recherche menée au LPHI est avant tout une recherche fondamentale ouverte, innovante et de haut niveau, basée sur la diversité des projets et une approche intégrée, utilisant des techniques de pointe des sciences de la vie à différentes échelles (cellulaire, moléculaire et structurale), ainsi que de nouvelles approches en "omique" et bénéficiant de l’expertise de chimistes et de physiciens. Le LPHI accueille en son sein une équipe de théoriciens, physiciens et mathématiciens qui développent des projets à l’interface de la biologie, de la physique et des mathématiques, pour de nouvelles approches multidisciplinaires globales ou ciblées des processus biologiques étudiés.

La recherche au LPHI est également intersectorielle. Deux entreprises ont récemment émergé du laboratoire, CILOA et Azelead, qui ont maintenant quitté nos locaux pour leurs propres laboratoires en dehors de l’Université. Azelead collabore avec différentes équipes du LPHI. Le travail de Gilles Uzé a conduit à la fondation d’Orionis BioScience et son groupe collabore activement avec cette société.

 

 

 

 


 

                                                                                           

 

 

 

 


LPHI  Laboratory of Pathogen Host Interactions
UMR 5235 - Université Montpellier
Place Eugène Bataillon, Bât. 24, CC107, 2ème étage
34095 Montpellier cedex 5

© 2019 LPHI